La transition numérique dans le BTP modifie en profondeur l’approche de conception mais aussi de collaboration. Bien entendu, cette transition englobe au sens large les nouvelles méthodes de travail (BIM), tant en termes d’outils que d’acteurs  – outils d’observation (réalité augmentée et réalité virtuelle), de relevés (drones), l’usage progressif d’impressions 3D…

Toutefois, nous allons nous focaliser dans cette analyse sur le partage de données et la collaboration interdisciplinaire sur une même maquette numérique. Autant de nouveaux paramètres que les maîtres d’œuvre et d’ouvrage devront intégrer. Pourtant, bien que l’actualité évoque régulièrement la pertinence du BIM, peu parviennent à discerner le retour sur investissement réel induit par ces nouvelles méthodes de travail, la contractualisation des services rendus de manière concrète, la gestion pratique des données en stocks etc…

Le but de cet article est de faire le point sur le passage au BIM et d’éclaircir les zones d’ombres sur lesquelles plusieurs acteurs s’interrogent.

Lien https://cercle-promodul.inef4.org/publication/bim-batiment-chantier-encore-en-construction/