Des infrastructures connectées pour piloter les réseaux et porter les services publics

Le bon fonctionnement des « Smart Cities » repose sur l’exploitation de données ouvertes et d’infrastructures intelligentes interconnectées qui porteront les services publics (éclairage, bâtiments, transports, énergie, gestion de l’eau et des déchets, santé, environnement, éducation,…).

L’intégration des données issues de la Construction 4 .0, de l’Immobilier as a Service et des Smart Infrastructure va alimenter les jumeaux numériques des « Smart Territories ».

Bénéfices pour les acteurs de la ville et des territoires

Socles de la transition numérique des territoires, les Smart Infrastructure portent des enjeux cruciaux de sécurité et de sureté de fonctionnement.

Elles sont au cœur des missions de services publics des collectivités territoriales et moteur de la compétitivité des entreprises qui opèrent les grands réseaux. Elles contribuent à l’efficience environnementale, au développement durable, à la qualité de vie des citoyens et apportent une expérience enrichie de la cité.

Enjeux acteurs territoriaux

Meilleure efficience des infrastructures pour un impact environnemental optimisé

Pilotage des infrastructures et de la maintenance

Mutualisation partielle des réseaux

Optimisation des investissements et des coûts de fonctionnement

Continuité de service public

Attractivité territoriale

Enjeux usagers

Continuum des services en mobilité

Homogénéité des interfaces

Accès facilités au services publics à travers des plateformes

Nouvelle expérience de l’espace urbain et des services publics

Lien territorial

Pilotages des infrastructures et des équipements à partir de jumeaux numériques, maintenance prédictive et préventive des installations, systèmes apprenants, gestion systémique de l’espace urbain, intégration des PPR dans les maquettes territoriales, nouveaux usages et services aux citoyens, … les applications sont multiples.

Ces nouvelles infrastructures interconnectées doivent répondre aux enjeux de service public ainsi qu’aux enjeux de productivité et de sécurité des opérateurs privés.

Leviers technologiques

Outils de modélisation et de simulations, interopérabilité des plateformes de données et de service, cyber sécurité, Blockchain, IA, Cloud et Edge computing, Data center, Smart Grid, outils de géolocalisation, réseaux sans fil, …

Leviers sociaux économiques

Modèles économiques mutualisés, DSP numériques, partenariats publics-privés autour des données

Freins technologiques

Défaut d’interopérabilité des outils, technologies encore en cours de maturation, fiabilité et qualité des données accessibles, cybersécurité, capacité d’évolution des infrastructures existantes

 Freins sociaux économiques

Responsabilité et gouvernance de la data, financement des investissements, respect de la vie privée

Collectivités territoriales, acteurs de la construction, de l’environnement et du numérique, cabinets d’ingénierie et bureaux d’études, opérateurs de services et d’infrastructures (telecom, énergie, transport,…), investisseurs et assureurs, … sont tous parties prenantes.

CONSTRUCTION 4.0

Numérisation & industrialisation
des filières construction

IMMOBILIER AS A SERVICE

Optimisation des usages et des
services à partir des données

SMART INFRASTRUCTURE

Interconnexion numériques,
énergétiques et de mobilité